Elevage des cochons

Le modèle alimentaire français : l’élevage des cochons

Une vie de souffrance !

“Notre modèle agricole et alimentaire est un facteur d’identité dans notre pays. […] Il doit être aussi un exemple et un modèle pour le monde”. Bruno Le Maire (Ministre de l’Agriculture).

Cette photo très triste et inquiétante a été prise dans une ferme industrielle des États-Unis.

Ces  pauvres porcs  sont confinés dans des cages qui limitent sévèrement leurs déplacements afin qu’ils engraissent plus rapidement. S’il vous plaît partager cette photo avec autant de personnes que possible afin que nous puissions accroître la sensibilisation de l’importance d’acheter des produits certifiés biologiques et prévenir les souffrances inutiles de tous les animaux de la ferme.

En France, plus de 25 millions de cochons sont tués chaque année dans les abattoirs.


Si les élevages sont dits familiaux en France, ils n’en restent pas moins intensifs. 96% des porcs ne fouleront jamais le sol extérieur et seront gardés sur caillebotis de leur naissance à leur abattage.

Les caillebotis sont des sols ajourés qui permettent aux excréments de s’évacuer : le lisier est ensuite récupéré dans des fosses et est utilisé en épandage.

L’ensemble du lisier breton représente l’équivalent des excréments de la population française.

La Bretagne, qui réalise 50% de la production porcine française et qui concentre également d’autres élevages, connaît le problème des algues vertes. C’est la première région émettrice d’ammoniac.


D’après la filière, les élevages français comptent en moyenne 170 truies par élevage. Certains élevages comptent toutefois plus de 500 truies.

Les cochons sont dopés aux antibiotiques pour tenir dans ces élevages. 56% des antibiotiques vétérinaires sont utilisés dans les élevages porcins, soit 675 tonnes de matière antibiotique active. *

Pour limiter les pertes liées à ces conditions d’élevage intensif, les porcs subissent peu après leur naissance des opérations douloureuses telles que la coupe des queues ou le meulage des dents.

Les porcelets sont également castrés à vif. Ces opérations douloureuses sont quasi systématiques en France.

Pour les porcelets chétifs, considérés comme non viables, l’euthanasie par assommage contre un mur ou à l’aide d’une masse, bien qu’illégale, est couramment pratiquée.

20% des porcs meurent entre la naissance et l’âge de départ pour l’abattoir.

Les truies mettent bas dans des sortes de cages (stalles) où elles ne peuvent effectuer aucun déplacement sauf se lever ou se coucher.

De nombreuses truies passent l’intégralité de leur vie dans ces stalles.

A partir de 2013 une directive européenne obligera les éleveurs à loger les truies en groupe une partie de leur vie. Toutefois, les truies resteront encore 1/3 de leur vie en stalle…

Source : http://www.l214.com/salon-agriculture-2011/1er-jour-elevage-de-cochons

Publicités

10 réflexions sur “Elevage des cochons

  1. am de ploermel – 20/02/2011, 07:39 5 d’accord 1 pas d’accord c’est surtout choquant de voir que des articles tels que celui ci puisse parraitre! les renseignements cités ne sont pas vérifiés par l’auteur; en effets, les élevages sont soumis a des normes très strictes d’hygiène, ne seraice que pour les employés qui y travaillent! Comme dans n’importe quel métier, on ne sacrifie pas son outil de travail; avoir des animaux dans de bonnes conditions de vie permet de gagner plus d’argent au final! Cette video n’est absolument pas représentative des élevages de porcs!Les critiques des élevages devraient d’abord y mettre les pieds avant de dire et de publier de telles àneries. De plus, il ne faut pas oublier que c’est l’état francais qui a poussé la Bretagne en particulier à produire des porcs en intensif durant l’apres guerre, alors pourquoi montrer du doigt les agriculteurs? Si on leur donnait les moyens de produire différemment, ils seraient d’accord evidemment. Je precise que je ne suis ni agriculteur, ni éleveur de porc .

    J'aime

    • Je suis d’accord avec vous et la vidéo ne représente pas tout les élevages français.
      Le premier élevage doit être très vieux,les cochons mtnt ne sont pas dans leurs excréments et aussi sales.
      Je suis aussi sensibilisée à cet élevage intensif et ça me donne de moins en moins envie de manger du porc et encore moins d’en donner à mon fils.
      De plus,j’ai des cochons nains élevés à l’extérieur,avec un abris et vivant dans de bonnes conditions ,sans stress et j’ai tjs un mort dans les naissances,ce n’est pas rare.
      Je ne travaille pas dans ce domaine mais je m’y intéresse et j’ai pu voir des élevages et questionnés les propriétaires.
      C’est bêtes nous nourrissent,servent à la science,pour notre compagnie et comme bcp d’autre et ne nous sommes pas capables de les respecter…

      J'aime

  2. En France, plus de 25 millions de cochons sont tués chaque année dans les abattoirs. Si les élevages sont dits familiaux en France, ils n’en restent pas moins intensifs. 96% des porcs ne fouleront jamais le sol extérieur et seront gardés sur caillebotis de leur naissance à leur abattage. Les caillebotis sont des sols ajourés qui permettent aux excréments de s’évacuer : le lisier est ensuite récupéré dans des fosses et est utilisé en épandage. L’ensemble du lisier breton représente l’équivalent des excréments de la population française. La Bretagne, qui réalise 50% de la production porcine française et qui concentre également d’autres élevages, connaît le problème des algues vertes. C’est la première région émettrice d’ammoniac. D’après la filière, les élevages français comptent en moyenne 170 truies par élevage. Certains élevages comptent toutefois plus de 500 truies.

    J'aime

  3. am de ploermel – 20/02/2011, 07:39 4 d’accord 1 pas d’accord c’est surtout choquant de voir que des articles tels que celui ci puisse parraitre! les renseignements cités ne sont pas vérifiés par l’auteur; en effets, les élevages sont soumis a des normes très strictes d’hygiène, ne seraice que pour les employés qui y travaillent! Comme dans n’importe quel métier, on ne sacrifie pas son outil de travail; avoir des animaux dans de bonnes conditions de vie permet de gagner plus d’argent au final! Cette video n’est absolument pas représentative des élevages de porcs!Les critiques des élevages devraient d’abord y mettre les pieds avant de dire et de publier de telles àneries. De plus, il ne faut pas oublier que c’est l’état francais qui a poussé la Bretagne en particulier à produire des porcs en intensif durant l’apres guerre, alors pourquoi montrer du doigt les agriculteurs? Si on leur donnait les moyens de produire différemment, ils seraient d’accord evidemment. Je precise que je ne suis ni agriculteur, ni éleveur de porc .

    J'aime

  4. En France, plus de 25 millions de cochons sont tués chaque année dans les abattoirs. Si les élevages sont dits familiaux en France, ils n’en restent pas moins intensifs. 96% des porcs ne fouleront jamais le sol extérieur et seront gardés sur caillebotis de leur naissance à leur abattage. Les caillebotis sont des sols ajourés qui permettent aux excréments de s’évacuer : le lisier est ensuite récupéré dans des fosses et est utilisé en épandage. L’ensemble du lisier breton représente l’équivalent des excréments de la population française. La Bretagne, qui réalise 50% de la production porcine française et qui concentre également d’autres élevages, connaît le problème des algues vertes. C’est la première région émettrice d’ammoniac. D’après la filière, les élevages français comptent en moyenne 170 truies par élevage. Certains élevages comptent toutefois plus de 500 truies.

    J'aime

  5. T’es vraiment qu’un sale con si tu voyais mon père bosser tout les jours de 6 heures a 20 heures sans se préocuper de faire plus ou moins que 35 heures semaine tu la boucleré un peu et tu me montrerais comment tu pourrais tenir le rythme. Pour les gros tracteurs, ils sont écessaire on peut pas faire autrement pti’ génie et mon père n’a jamais eu de mercedes ou de grosses voitures pourtant il se saigne tout les jours alors oui il y a des abus et des problèmes mais ne met pas tout le monde dans le meme sac !

    J'aime

    • J’ai connu une époque bien différente où les paysans respectaient les animaux et les cochons vivaient dehors en semi liberté et pas dans cette merde écoeurante.
      D’autre part je ne mets pas tout le monde dans le même sac mais il est du devoir de tout un chacun de montrer les abus pratiqués en France et ailleurs.
      Petit imbécile qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez comment veux-tu que l’humain s’améliore si tout le monde ferme les yeux sur la Maltraitance Animale qui a envahie le monde agricole et sur la mal-bouffe qui a envahie les étals et nos assiettes.

      J'aime

  6. c est que de la mal bouffe, point barre, les éleveurs et agriculteurs sont la ruine de notre planète,ils vivent sur les primes octroyées, sur le manque de pluie , de soleil , de sécheresse de trop de pluie de trop de soleil etc…..etc….. ils pleurent dés leurs naissances ,c est d’ailleurs comme ça que l’on sait que c est des futurs agriculteurs..mais ils on plusieurs maisons, des Mercedes, des énormes tracteurs , bref …ils coulent les autres ,,en augmentant le prix du foin alors qu’ils on touchés des primes de la c.c.e sur ce même foin, les bêtes n’on aucunes valeurs, c est du fric si elles crèvent, l’Europe paiera des primes encore et encore et si elle paie pas, ils iront déverser soit disant le lait sur la route en faisant bien attention d ‘en mélanger un tiers avec deux tiers d’eau..
    c est que des profiteurs pendant que des peuples crèvent la dalle, eux mendient les primes sans lesquelles ils ne pourraient soit disant pas vivres et tout ça a cause d’une politique européenne d’abondance pour eux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s